REUNION: TRAIL DES COULEURS

par | Mar 3, 2016 | ASOR

L’ASOR70 est une association de type loi 1901.
Elle a été créée en 1976, à une époque où les réservistes étaient gérés par la Délégation Militaire Départementale (DMD) et regroupés en association.
La dissolution du 1er Dragon de LURE en 1997 marque un premier coup dans la vie de l’association.
La Professionnalisation des armées et la suspension du service national, décidées en 2000 par le président de la république Jacques CHIRAC marque un deuxième virage important.
L’emploi des réservistes passe de la DMD aux régiments avec création de compagnies de réserve. L’ASOR70 perd alors sa mission principale d’aide à la gestion des réservistes et son rôle s’apparente alors à celui d’une amicale.
En 2005, le nombre d’adhérents ayant fortement baissé, le président de l’ASOR70 décide de la mise en sommeil de l’association.

C’est en 2015 que le président actuel cherche à la réveiller.

En effet, réserviste dans le Doubs, résidant en Haute-Saône et amicaliste dans le Territoire de Belfort (ASOR90) le Maréchal des Logis Chef (R) VALNET souhaitant faire revivre l’amicale en reprenant ses traditions est entré en contact avec des anciens membres afin de renouer ce lien patriotique si cher. Suivi dans cette entreprise par des anciens de l’amicale et de nouveaux réservistes, une assemblée extraordinaire s’est déroulée le 14 juin 2015 provoquant le réveil de l’association.

L’objectif premier de l’association est de faire revivre en Haute-Saône un esprit d’appartenance aux valeurs militaires en participant, entre autres, au Devoir de Mémoire par le biais de cérémonies commémoratives.
En deuxième lieu, l’ASOR70 souhaite participer à la formation de ses membres pour les aider à évoluer dans leurs emplois et favoriser les travaux d’avancement de grade, en organisant des moments d’échanges et de pratiques des différentes disciplines rencontrées dans leurs unités d’appartenance.
Enfin, l’amicale a pour vocation d’accueillir les jeunes qui souhaitent embrasser une carrière au service de nos trois couleurs en leurs proposant de participer aux travaux de l’association mais aussi à des moments d’échanges avec les adhérents afin de leurs présenter les différents métiers des armes.
L’association des Sous-officiers de réserve de Haute-Saône participera à l’opération « parrainage citoyen 2016 » organisée par la DMD70 qui souhaite faire parrainer une quarantaine de jeunes de la région de Vesoul par des membres des associations patriotiques locales.

Les projets de l’association :

  • Participation aux cérémonies commémoratives du département. A chaque prise d’arme, une délégation comprenant au moins un officiel et un Porte-Drapeau seront sur les rangs,
  • mise en place d’un challenge de tir interne,
  • organisation d’un raid sportif à dominante militaire,
  • constitution d’une équipe pour représenter l’ASOR70 aux raids sportifs militaires et aux épreuves pour l’obtention de la Médaille Allemande des Sports,
  • initiation aux gestes qui sauvent pour les adhérents et leurs familles,
  • mini stage de self défense pour les adhérents et leurs familles,
  • moment d’échange et de convivialité avec le DMD, les autres associations patriotiques et la Mairie de Vesoul au cours d’un « p’tit dej sous-Off ».

L’expression « devoir de mémoire » entre dans le dictionnaire Larousse en 2003 avec pour définition :
« L’obligation morale de témoigner, individuellement ou collectivement, d’événements dont la connaissance et la transmission sont jugées nécessaires pour tirer les leçons du passé (la Résistance ou la déportation pendant la Seconde Guerre mondiale par exemple). »

Pour nous adhérents d’une association patriotique, c’est rendre hommage à ces hommes et femmes qui ont tout donné, au nom d’un idéal ou d’une cause en allant jusqu’à faire le sacrifice ultime de leurs vies.

La cérémonie commémorative au Monument aux Morts marque en effet un moment de souvenir et de recueillement pour nos Anciens, tombés « au combat » ou ayant fait le sacrifice de leurs existences mais aussi de nos anciens qui nous ont quittés après ces pages sombres de notre Passé. C’est un moment d’échange et de discussion où il est important d’aller au devant de nos Parents pour en apprendre plus sur notre passé.
J’ai mis plus de trente ans pour découvrir que mon grand père paternel ; Ancien Combattant de la 1ere guerre mondiale ; abritait des résistants dans sa ferme de Battenans les Mines. Je me délecte des petites histoires de la vie de la Ferme sous l’occupation, des liaison entre les maquis pour harceler les troupes allemandes ou rejoindre le point de passage de la Loue.

J’ai mis autant de temps à découvrir que mon autre grand père avait lui, quitté ses parents pour combattre les troupes allemandes dans les massifs de la Maurienne, vivant de rien, des monts du Bugey aux contreforts de la Savoie avant de passer des FFI au 13°BCA pour contribuer à libérer la France.

10 ans plus tard, je ne sais que quelques bribes de ses souvenirs… Je continue à découvrir au fil du temps des petites bout de leurs actions avec leurs camarades, leurs conditions de vie et à me poser des questions sur ce que j’aurais été en mesure de faire.
Aujourd’hui je remercie, mon grand père d’accepter de témoigner dans des lycées ou des conférences afin de transmettre sa version de l’histoire.
http://www.anacr-morestel.fr/branchy_louis.html
C’est a NOUS d’entretenir cette mémoire collective.
Nous avons tous ce DEVOIR de communiquer avec nos anciens et de partager leurs souvenirs et leurs existences qui nous ont permis de devenir les personnes que nous sommes et de pouvoir évoluer librement.